Équipe | Témoignages

Suzanne Vandenberg, Calgary Mountain Publishing

The Treasure

Les livres sont arrivés en bon état et sont magnifiques. Ils sont bien reçus et les gens me demandent qui est mon imprimeur. Je leur réponds que Friesens est une entreprise exceptionnelle et que c’était un plaisir de travailler avec vous tous.

Merci pour tout!


Lisa et Leslie Jones, Grant Morris Associates Ltd

Barbados Anniversary

Nous voulons simplement remercier Friesens de ses efforts en vue d’accommoder Grant Morris et l’équipe de rédaction responsable de la production du livre. L’équipe de rédaction a consacré énormément de temps et d’énergie à ce projet et, en tant que graphistes du projet, nous en sommes les témoins directs. Obtenir ces livres à temps pour le lancement était pour nous de la plus haute importance.

Votre entreprise nous avait déjà été fortement recommandée et comme nous participions aussi au processus de comparaison des imprimantes et des tarifs proposés, dès le premier entretien de Lisa avec vous, elle a pressenti que Friesens était l’entreprise qu’il nous fallait. Merci encore à votre équipe!
Nous voulons simplement remercier Friesens de ses efforts en vue d’accommoder Grant Morris et l’équipe de rédaction responsable de la production du livre. L’équipe de rédaction a consacré énormément de temps et d’énergie à ce projet et, en tant que graphistes du projet, nous en sommes les témoins directs.


Terry et Angelo Corrao, Colfax Press

Fatherdaughter


Merci infiniment à Friesens d’avoir fait de notre album de photos FATHER DAUGHTER une première expérience d’impression inoubliable. Nous avons été impressionnés par tant d’aspects que nous avons dû les énumérer :

  • l’excellente communication du début à la fin;
  • le respect de l’échéancier;
  • une équipe d’impression très talentueuse et compétente;
  • une usine extrêmement propre et respectueuse de l’environnement;
  • une grande attention aux clients, notamment en prévoyant tous leurs besoins, tant techniques
  • qu’artistiques;
  • un hébergement agréable offrant le confort d’un foyer.

Lila Strand, Luminescence Publishing

The Star Children

Je tiens à exprimer ma gratitude envers votre entreprise et les gens merveilleux qui offrent un service aussi fantastique. Merci de votre service à la clientèle exceptionnel : votre patience, votre courtoisie et votre serviabilité, sans oublier vos merveilleuses compétences techniques! Je vous remercie infiniment de votre volonté de redoubler d’efforts jusqu’à ce que tout soit parfait! En fait, je suis ravie du livre, de son apparence et de sa texture. Je ne pense pas que je pourrais en être plus heureuse. Je vous remercie tous du fond du cœur!


Milenda Lee, Columbia University Press

Man of Peace

Je viens d’avoir des nouvelles des personnes ayant reçu les exemplaires de prépublication. Steve Buccellato dit : « Noël est arrivé plus tôt que prévu, je viens de recevoir un exemplaire de Man of Peace! Je le trouve magnifique. » Une autre personne a dit : « Je pleurais littéralement de joie lorsque j’ai tenu le livre entre mes mains. »

Merci beaucoup, ce fut un plaisir pour nous aussi. Vous avez fait le bonheur de plusieurs personnes aujourd’hui.


Linda Hensellek, Winchester Galleries Ltd.

Abstracta Delecta


Nous venons de recevoir nos catalogues, merci beaucoup! Le catalogue est superbe! Encore une fois, nous vous remercions de votre aide et de votre attention. C’est un bonheur de travailler avec vous tous.


Elisa Gutierrez, Tradewind Books Ltd

Riddlemaster

Nous voulions vous faire savoir que nous sommes très satisfaits de la qualité du livre! Les couleurs, la garde (nous ADORONS le papier utilisé et la brillance des couleurs imprimées!), la finition, etc. Veuillez féliciter et remercier l’équipe de Friesens en notre nom pour ses efforts et son bon travail! Merci. Nous sommes impatients de collaborer de nouveau à d’autres projets.


Dan Johnson, High-Fishtrap-Rush Lake Association

Heaven on the Headwaters


Je voulais simplement vous dire que nous sommes ravis du produit final. Jusqu’à présent, pour ce qui est de la distribution limitée aux membres de l’Association, nous n’avons eu que des commentaires élogieux sur le contenu et la qualité du produit. Mon épouse, Jeffrey et moi-même recommandons Friesens sans hésitation à tout client éventuel. Nous avons tous beaucoup appris et si c’était à refaire, le processus serait beaucoup plus facile de notre côté. Scott était un excellent représentant à la clientèle, et il a été très serviable et réceptif.


Ben Bosah, Ben Boash Books

The Art of Nigerian Women


Je tiens à remercier chaleureusement la famille Friesens pour le travail qu’elle a fait pour mon dernier livre. Je suis très reconnaissant et je remercie les 500 employés de votre entreprise. Je suis amoureux de mon dernier bébé. J’ai le sourire aux lèvres. Merci à Glenda, à Paul, à Brad, à Scott, à Ralph et à tout le personnel chez Friesens. Je vous aime.

CE QUE LES GENS LISENT PENDANT CETTE PANDÉMIE

(tel que rédigé par Stephanie Merry et Stephen Johnson du Washington Post)

Au début de mai et à la mi-août, le Washington Post a demandé aux lecteurs de lui faire part des livres qui les ont le plus marqués. L’information qui suit est tirée de plus de 1 600 réponses.

Cette année, probablement plus que jamais auparavant, nos habitudes de lecture témoignent de la situation précaire dans laquelle nous nous trouvons. Alors que le pays est confronté à une pandémie mortelle et à une crise raciale sous le signe de l’épuisement et de la peur, nous utilisons les livres pour échapper au présent, façonner nos croyances et éduquer nos enfants confinés à la maison. Nous nous défoulons en lisant des livres de science-fiction apocalyptique, nous trouvons du réconfort dans les romans, des conseils dans les guides pratiques et des moments de paix dans les livres d’activités pour enfants. De manière plus frappante, depuis la mort de George Floyd en mai, nous nous sommes rués sur les livres portant sur la race et la justice sociale.

Les données recueillies par les éditeurs, les bibliothèques, les associations, les entreprises de collecte de données et les lecteurs de notre site Web donnent un aperçu des tendances en matière de livres observées au printemps et à l’été 2020. Ensemble, ces choix littéraires reflètent notre humeur collective.

En mai, les cinq auteurs les plus lus étaient :

  1. Erik Larson – The Splendid and the Vile

« En plus d’être une très bonne histoire sur la Grande-Bretagne à l’aube de la Seconde Guerre mondiale, il s’agit d’une très bonne description d’un grand leadership exercé en des temps très difficiles », écrit Steve Pascale, de Weaverville, en Caroline du Nord.

2. Hilary Mantel – Le miroir et la lumière Au sujet du Miroir et de la lumière, Judith Chopra de Burlington, en Ontario, écrit : « Ce livre m’a permis d’aller ailleurs – j’ai demandé à ma famille de ne pas me déranger dans le 16e siècle. – parce que l’histoire était totalement immersive. J’ai dû ralentir ma vitesse de lecture afin de ne pas terminer le livre trop rapidement. »

3. Emily St. John Mandel – Station Eleven

« Station Eleven a été mon livre préféré de l’année 2014 et le fait de m’y replonger pendant la pandémie a été étrangement réconfortant, écrit Melissa Stevenson, de Menlo Park, en Californie. Le roman vibre au rythme d’un cœur humaniste et nous invite à non seulement demeurer vivant, mais aussi à trouver des choses et des personnes pour qui vivre ».

4. Amor Towles – Un gentleman à Moscou

« Ce roman montre comment tout un monde peut exister entre quatre murs, écrit Barbara Doran, de Silver Sring, au Maryland. Maintenant, bon nombre d’entre nous sont confinés à la maison : nous pouvons en faire notre monde. »

5. Albert Camus – La peste

« Ce qui est si surprenant, c’est la façon dont [La peste] décrit si bien ce qui nous arrive actuellement, écrit Janice Dole de Salt Lake City. Je ne comprends pas pourquoi les gens n’ont pas plus de connaissances aujourd’hui qu’ils n’en avaient dans le passé… ils agissent encore sous le coup de l’émotion, et non de la raison. »

En août, les cinq auteurs les plus lus étaient :

  1. Brit Bennett – L’autre moitié de soi

« Je pense qu’il est important, ces temps-ci, de lire des livres sur l’expérience des Noirs aux États-Unis. », écrit Diane Starke, de El Paso.

2. Ibram X. Kendi – Stamped from the Beginning

Tracy Spangler, de South Orange, au New Jersey, écrit : « En tant que Blanche, j’ai éprouvé des sentiments de colère et de honte en constatant que c’est la réalité et qu’on ne m’a pas enseigné grand-chose sur le sujet lorsque j’étais étudiante ici. »

3. Hilary Mantel – Dans l’ombre des Tudor, Le miroir et la lumière

Au sujet de Dans l’ombre des Tudor, et du Pouvoir, Heather Freeney, de Meridian, en Idaho, écrit : « Le fait de lire ces livres pour la première fois (et de prévoir entamer Le Miroir et la lumière très bientôt) m’a donné l’occasion de réfléchir sur mes valeurs personnelles et mon but en tant qu’employée du gouvernement en cette période d’incertitude, de bouleversements et même de mort. »

4. Isabel Wilkerson – The Warmth of Other Suns (La chaleur d’autres soleils)

« The Warmth of Other Suns (La chaleur d’autres soleils) est un chef-d’œuvre qui a changé et approfondi ma vision du racisme aux États-Unis », écrit Linda Kusserow, de Minneapolis.

5. Jeanine Cummins – American Dirt

« American Dirt est un roman à suspense qui progresse à une vitesse fulgurante et qui véhicule un message déchirant », écrit Shelly Wiltshire, de Richmond. Je sais qu’il a fait l’objet d’une controverse, mais je trouve les aperçus de l’histoire des migrants très significatifs et il est horriblement facile de s’identifier à la situation où l’on n’a « personne d’autre vers qui se tourner ». »

Alors que certains se tournent vers des histoires difficiles, effrayantes, comme le roman de science-fiction Wanderers de Chuck Wendig, de nombreux autres ont tendance à éviter les livres sur les désastres (presque) réels et se tournent plutôt vers quelque chose de plus inspirant comme le bijou de Charlie Mackesy, L’enfant, la taupe, le renard et le cheval, ou vers un roman historique réconfortant rempli d’activités normales de la vie quotidienne comme le roman toujours aussi populaire de Jane Austen, Orgueil et préjugés.

Patrick Hughes, directeur des ventes et du marketing de la maison d’édition Central Recovery Press située à Las Vegas, a fait cette observation : « L’édition continue à jouer un rôle dans la recherche de solutions aux problèmes. Les gens vont toujours lire des livres. » Cette observation et prévision par rapport au monde de l’édition est de bon augure pour ceux d’entre nous qui non seulement sont des rats de bibliothèque, mais qui font aussi en sorte de « connaître » les livres.

LES ÉDITEURS ADAPTENT ET PROLONGENT LEURS POLITIQUES POUR AIDER LES ÉDUCATEURS

Bulletin d’information du Library Journal Newsletter (septembre 2020)

Depuis mars 2020 et le début de la pandémie de coronavirus, de nombreux éducateurs ont adopté des méthodes d’apprentissage à distance, ce qui a soulevé une nouvelle série de questions concernant la lecture de livres à haute voix en ligne et la violation potentielle des droits d’auteur. En réponse à cette situation, et afin d’aider les éducateurs et les bibliothécaires qui s’intéressent à l’apprentissage en ligne et qui racontent des histoires en ligne par l’intermédiaire de Zoom et d’autres moyens virtuels, de nombreux éditeurs ont assoupli les restrictions liées au droit d’auteur s’appliquant à leurs titres au début de la pandémie et ont prolongé le programme jusqu’à la fin de l’année.

Skip Dye, vice-président directeur des ventes aux bibliothèques et de la stratégie numérique et vice-président de la direction commerciale à Penguin Random House (PRH), a écrit cette note accompagnant une annonce de PRH : « En raison de l’incertitude liée à ce que nous réserve cette année scolaire – apprentissage à la maison, en classe ou une combinaison des deux – et du nombre de demandes de prolongation de nos autorisations temporaires de séances de lecture, nous avons décidé d’annoncer la prolongation du programme jusqu’à la fin de l’année 2020 » [Traduction].

Voici un échantillon de ce que certaines maisons d’édition ont dit en appui à ce programme :

August House

August House Inc. tient à faire connaître les histoires provenant des plus grandes traditions orales du monde. En cette période difficile marquée par la pandémie de COVID-19, August House Inc. appuie les enseignants, les familles, les éducateurs et les bibliothécaires qui souhaitent utiliser de diverses façons ses histoires. Par conséquent, August House Inc. permet aux enseignants, aux familles, aux éducateurs, au personnel des services de garde en milieu scolaire et aux bibliothécaires d’enregistrer et de publier en ligne des versions lues à haute voix de ses titres à des fins éducatives et non commerciales.

Bloomsbury

En ces temps difficiles, Bloomsbury souhaite appuyer les parents, les enseignants et les enfants alors que les écoles et les bibliothèques publiques sont fermées en raison de la pandémie de COVID-19.

Bloomsbury permet donc aux enseignants, aux auteurs, aux bibliothécaires et aux libraires d’organiser et de diffuser temporairement des séances de lecture de contes, des vidéos de lecture à haute voix et des événements en direct conformément à ses lignes directrices.

Crabtree Publishing

Crabtree Publishing Company est déterminée à appuyer le milieu de l’enseignement alors que nous devons composer avec les défis de services incertains. Nous sommes conscients que les bibliothécaires, les éducateurs à domicile et les parents cherchent activement à fournir des ressources en lecture aux étudiants et aux membres de leur collectivité afin qu’ils puissent continuer à apprendre et à lire. Dans cette situation, le partage virtuel par l’intermédiaire de séances de lecture de contes et de lecture à voix haute constitue une solution.

À ce stade, Crabtree permet à ceux qui le souhaitent d’utiliser ses livres dans un contexte virtuel en ligne pour élargir les possibilités d’apprentissage et de participation au moyen de séances de lecture à haute voix. Nous saluons ces personnes qui s’efforcent d’assurer l’éducation de leurs étudiants et de leur collectivité en ces temps d’incertitude. Il est merveilleux de voir des personnes se réunir, de manière virtuelle, pour enrichir les connaissances de leur collectivité grâce à l’amour des livres et de la lecture!

Les enseignants, les bibliothécaires, les éducateurs à domicile et les parents peuvent utiliser n’importe quel titre de Crabtree Publishing dans le cadre de séances de lecture en groupe, à des fins non commerciales, jusqu’au 30 juin 2021.

HarperCollins

En raison de la fermeture des écoles, des universités, des bibliothèques et des librairies, le groupe des livres généraux de HarperCollins a mis en place de nouvelles politiques pour aider les éducateurs, les bibliothécaires, les auteurs et les libraires à entrer en contact avec les lecteurs et les étudiants.

Conditions pour les États-Unis seulement.

Les conditions sont valides aux États-Unis pour les livres publiés par le General Books Group (livres pour adultes) de HarperCollins Publishers.

Si vous êtes un éducateur ou un bibliothécaire et désirez faire la lecture d’un livre de HarperCollins en ligne : Nous permettons aux éducateurs et aux bibliothécaires de faire la lecture des litres de HarperCollins en ligne, par vidéo, jusqu’au 31 décembre 2020.

Ces lectures virtuelles peuvent être diffusées sur des plateformes numériques, ou, si elles sont enregistrées, publiées sur des plateformes éducatives fermées. Si une plateforme fermée n’est pas disponible, les vidéos de lecture enregistrées peuvent être téléversées sur YouTube pourvu qu’elles portent la mention « Non répertorié ».

Penguin Random House

Pour les enseignants et les éducateurs qui offrent des possibilités d’apprentissage à distance à des étudiants par l’intermédiaire d’une salle de classe virtuelle :

Il est possible de concevoir des séances de lecture de contes ou des vidéos de lecture à haute voix en classe virtuelle au cours desquelles un livre de la maison d’édition PRH est lu à haute voix et exposé (livres d’images), et de les publier sur des plateformes éducatives fermées telles que Google Classroom, Schoology, Edmodo et Discovery Education dans le but de reproduire l’expérience d’une séance de lecture à haute voix que les enseignants pourraient normalement offrir en classe.

Si un enseignant ou un éducateur prévoit de présenter une séance de lecture de contes en enregistrant une vidéo, en la téléversant sur une chaîne YouTube et en publiant le lien vers cette vidéo YouTube sur une plateforme éducative fermée, il doit veiller à ce que la vidéo porte la mention « Non répertorié » (et non « Public ») au moment de son téléversement.

Ces séances de lecture de contes et vidéos de lecture à haute voix en classe virtuelle peuvent être diffusées sur une plateforme éducative ou sur YouTube (en tant que fichier « Non répertorié ») jusqu’à la fin de l’année scolaire en cours. Après cela, nous demandons que les vidéos soient retirées de la plateforme éducative ou de la chaîne YouTube, sauf si cette autorisation est prolongée jusqu’au prochain semestre scolaire.

Pour les libraires, les bibliothécaires et les autres lecteurs qui désirent organiser une séance de lecture de contes ou un autre type d’expérience de lecture à haute voix à des jeunes :

Les séances de lecture de contes ou de lecture à haute voix au cours desquelles un livre de PRH est lu à haute voix et exposé (livres d’images) peuvent être diffusées en direct et en temps réel sur les plateformes de médias sociaux telles que YouTube, Facebook Live, Twitter et Instagram.

Ces séances ne doivent pas être conservées dans les archives de la plateforme de médias sociaux et il faut prendre des mesures appropriées afin de veiller à ce que les vidéos des séances diffusées en direct ne soient pas conservées dans les archives. Étant donné que ces plateformes archivent automatiquement les événements diffusés en direct, lorsque votre événement est terminé, veuillez repérer la vidéo enregistrée dans votre compte (YouTube, Facebook, Twitter, Instagram, etc.) et la supprimer.

Que la pandémie de coronavirus continue ou non de commander le cours de notre vie quotidienne en nous forçant à faire de petits et de grands compromis, il est plus facile de composer avec la situation lorsqu’on travaille tous ensemble. En modifiant leurs restrictions, les maisons d’édition montrent leur soutien continu de la promotion de l’amour de la lecture et de l’apprentissage au sein du système d’éducation et du monde littéraire.

AFFINITY PUBLISHER

par Brad Schmidt, spécialiste du soutien technique (couleur)

L’évaluation des autres programmes de la gamme Affinity étant faite, il est temps d’examiner le dernier programme de cette collection issue de Serif. Affinity Publisher est le programme attendu depuis longtemps de la gamme Affinity. Introduit en octobre 2014, Affinity Designer s’était avéré un nouvel ajout intéressant sur le marché, bien qu’à lui seul, il ne puisse être considéré comme une solution de rechange aux joueurs en place depuis longtemps dans ce domaine. Puis, en juillet 2015, Serif lançait Affinity Photo, un tandem de programmes destiné aux tâches combinant le dessin et la photographie. La seule pièce manquante à ce casse-tête était un programme de mise en page qui rassemblerait le tout en un ensemble incontournable. Sans un programme destiné à la conception de pages, il serait difficile de considérer ce produit comme une autre façon de s’occuper du flux des travaux. Comme Designer et Photo ont été lancés en moins d’une année, on s’attendait à voir un programme de mise en page suivre le duo peu après, ce qui n’a pas été le cas cependant. En ligne, il y avait des rumeurs selon lesquelles Affinity Publisher ne serait disponible qu’en version bêta et qu’il pourrait ne jamais être vendu en tant que progiciel à part entière. Puis, presque quatre années plus tard, en juin 2019, le grand public se voyait offrir Affinity Publisher pour compléter le trio.

Selon le type de publications à créer, il sera crucial de considérer les divers outils que comporte un programme de mise en page en tant que solution de rechange possible à votre progiciel actuel. Ce sont les principaux éléments d’un programme de mise en page que je considère comme essentiels.

La gestion des pages est un aspect important de tout projet de livre. On a porté à mon attention la capacité de prendre en charge des pages en tailles multiples, dont les agencements de pages autonomes ou de pages en vis-à-vis. Le programme prend en charge les maquettes, ce qui permet de définir des agencements communs pour assurer la cohérence. Des paramètres fictifs, tels que des numéros de page, peuvent être ancrés dans les boîtes de texte des maquettes. Lors de l’ancrage de nouvelles pages, il est possible de sélectionner une maquette comme fondement pour toute nouvelle page.

La définition de styles de paragraphe est cruciale pour assurer la cohérence dans l’ensemble du document. Les styles de caractère sont un autre outil qui fonctionne en tandem avec les styles de paragraphe. Ils sont souvent utilisés ensemble pour façonner l’image globale d’un ouvrage. Affinity Publisher propose un ensemble complet d’options lors de l’emploi des styles de paragraphe, notamment le style suivant, la famille de polices, la casse, l’alignement de paragraphes, les retraits, les taquets de tabulation et les lettrines. Les styles de caractère peuvent servir à créer des remplacements de styles de paragraphe.

Affinity Publisher utilise également des zones de texte. Ces dernières permettent de créer un encadrement à colonnes multiples avec la possibilité de paramétrer l’espace entre les colonnes. J’ai été surpris de découvrir la fonction permettant de changer la largeur d’une seule colonne afin que la largeur de chaque colonne puisse être personnalisée. Je n’ai pas trouvé d’option permettant de créer des titres qui peuvent s’étendre sur deux colonnes ou plus. On ne peut y arriver qu’en utilisant une zone de texte distincte pour le titre. Cela pourrait faire l’objet d’une amélioration future lors de versions subséquentes d’Affinity Publisher. Il est également possible d’enchaîner les zones de texte de sorte à fondre le texte d’une zone à une autre.

L’enchâssement des images est une autre fonctionnalité où doit performer un programme de mise en page. Affinity Publisher comporte les outils courants pour le travail avec des images. Les images peuvent être enchâssées, tournées, rognées et mises à l’échelle. Il y a aussi une option permettant de gérer la façon dont les images et le texte interagissent. Les options d’habillage permettent de répartir le texte autour des images. Les ombres portées et d’autres effets de transparence peuvent être appliqués aux images. Côté gestion des images, un gestionnaire de ressources affichant une liste de toutes les images qui ont été enchâssées dans le document permet la modification, l’enchâssement ou le remplacement des images. La résolution des images est aussi affichée dans une colonne pour permettre à l’utilisateur de repérer rapidement les images à faible résolution trouvées dans le document.

Affinity Publisher, comme les autres programmes de la collection, prend en charge de multiples modes colorimétriques. Ces derniers comprennent les modes RVB, CMJN, LAB et niveaux de gris. Outre ces teintes, les différentes couleurs PANTONE sont également prises en charge pour la sélection des colorations d’accompagnement. Ces dernières peuvent être définies dans la sous-fenêtre Échantillons.

Une autre fonctionnalité dont les autres programmes de la collection sont également dotés est la sous-fenêtre Historique, qui est présentée sous la forme d’un curseur qui comprend une liste des modifications. Le curseur permet d’annuler plusieurs modifications rapidement ou, en le faisant glisser vers la droite, de ramener le document à sa version originale. Il est même possible d’enregistrer l’historique en même temps que le document de sorte à pouvoir effectuer des annulations dans un document enregistré antérieurement.

Affinity Publisher propose le même format de document que Photo et Designer; il est donc possible d’ouvrir un document dans l’un ou l’autre de ces programmes. Cela témoigne de l’étroite intégration de ces applications. En fait, Affinity Publisher comporte une fonctionnalité nommée Persona qui intègre entièrement les autres programmes dans l’application. Cette intégration nous permet de sélectionner une image dans Publisher, puis de passer ensuite à Photo Persona pour effectuer des ajustements de couleurs à l’aide des outils de niveaux et de courbes ainsi que d’autres outils Photo, le tout sans devoir quitter l’application, ce qui constitue l’un des points forts moins apparents de cette suite logicielle.

Affinity Publisher offre plusieurs options pour l’exportation au format PDF, notamment des options de sous-échantillonnage des images et de conversion du profil ICC, incluant les fonds perdus et les repères d’imprimante. Les polices peuvent être intégrées au PDF, ce qui est crucial dans le domaine de l’impression. Lors des essais, j’ai constaté que certaines polices posaient problème si des jeux partiels de polices étaient utilisés. Nous avons eu de bons résultats avec des documents qui ne contenaient pas de jeux partiels de polices.

Il me faudra du temps pour connaître l’emplacement des divers outils et fonctions, mais je trouve que le programme peut être utilisé de manière très intuitive. La configuration et la façon d’aborder les tâches diffèrent d’un fabricant de logiciels à un autre. La courbe d’apprentissage n’est pas très prononcée pour ceux qui ont l’habitude d’utiliser d’autres programmes dans cet environnement.

La gestion des documents est une fonctionnalité qui n’a pas répondu à mes attentes. J’ai chargé un deuxième document alors qu’un document non enregistré était ouvert. Le document non enregistré s’est fermé sans que l’option permettant de l’enregistrer soit apparue. Sans doute un bogue qui pourra faire l’objet d’une correction.

Les documents hérités qui existent dans l’ancien format posent problème lorsque l’on envisage de passer à un nouveau programme. Je me rappelle que lors du lancement initial d’InDesign, la possibilité d’ouvrir des documents QuarkXPress a eu pour effet d’accélérer cette transition. Lors du premier lancement d’Affinity Publisher, l’application ne permettait d’ouvrir aucun autre type de fichiers d’éditique. Selon nous, cela constituait un facteur qui pouvait rendre plus attrayante la transition vers Affinity Publisher. J’ai été grandement surpris de voir que la nouvelle version d’Affinity Publisher offre la possibilité d’ouvrir des documents IDML d’InDesign.

Reste à savoir si les éditeurs utiliseront cette nouvelle collection de programmes pour concevoir des projets de livre ou s’ils la mettront à l’écart de leur équipement d’éditique. Comme dans le cas des projets créés à partir d’autres programmes n’étant pas officiellement pris en charge par Friesens lors de la production de livres, il est possible de fournir des fichiers PDF. Je sais que, jusqu’à maintenant, nous avons imprimé au moins un projet dont le concepteur a utilisé Affinity Publisher. Lors de l’utilisation d’un nouveau progiciel, je recommande aux concepteurs d’envoyer un échantillon PDF aux fins de vérification afin que nous puissions voir si le document cheminera sans heurts dans le processus de production et s’il donnera de bons résultats à la presse.

L’IMPORTANCE DE LA LITTÉRATIE

Comment définiriez-vous la littératie? La plupart des gens diraient que c’est la capacité de lire et d’écrire… et, selon une simple définition du dictionnaire, ce serait vrai. Cependant, la littératie concerne davantage la substance qui sous-tend l’apprentissage de l’alphabet et la construction de phrases. Il s’agit d’un outil puissant, qui, lorsqu’il est utilisé de manière efficace, nous permet d’établir des liens, en plus d’interpréter et de reconnaître les subtilités du monde qui nous entoure. Le gouvernement du Canada et le ministère de l’Éducation proposent une définition selon laquelle :

« La littératie désigne la capacité d’utiliser le langage et les images dans des formes riches et variées, pour lire, écrire, écouter, parler, voir, représenter, discuter et penser de façon critique. La littératie nous permet de partager l’information et d’interagir avec d’autres. Le développement de compétences en matière de littératie est essentiel pour permettre l’épanouissement personnel et la participation active d’un individu à une société démocratique. Un programme efficace en matière de littératie permet :

• d’accéder à l’information, la gérer, la créer et l’évaluer

• de développer la pensée créative et critique

• de communiquer ses pensées et ses idées de façon efficace

• d’utiliser ses connaissances métacognitives et ses habiletés [en d’autres mots, d’être conscient de ses propres processus de pensée]

• de développer un sentiment d’efficacité personnelle et un intérêt continu envers l’apprentissage.

Le développement des compétences en littératie est un processus complexe qui s’appuie sur les connaissances, la culture et les expériences antérieures afin de générer de nouvelles connaissances et approfondir la compréhension. »

De nos jours, de nombreux enfants sont considérés comme étant des « natifs numériques », ce qui veut dire qu’ils sont à l’aise tant en ligne que hors ligne. Bien qu’Internet ouvre la voie à des possibilités infinies en éducation, le contenu pratiquement illimité peut représenter un obstacle pour les enfants qui ne peuvent pas examiner et interpréter le matériel présenté de façon efficace. De solides compétences en littératie sont essentielles afin que les enfants puissent saisir et interpréter l’information de la meilleure façon possible. Les parents et les éducateurs peuvent encourager le développement des compétences en littératie en :

• Transmettant leurs connaissances et en expliquant comment utiliser les compétences en littératie dans la vie quotidienne
• Encourageant un enfant à lire et à examiner divers types de textes comme des journaux, des romans, des bandes dessinées, des magazines, des sites Web, des courriels et des calendriers
• Encourageant un enfant à utiliser différents moyens pour écrire et créer, et ce, à diverses fins
• Discutant du fait que les textes peuvent varier en fonction de leur but et de leur public cible – par exemple, l’orthographe utilisée lors de l’envoi de messages textes est différente de celle utilisée dans le cadre de projets scolaires
• Échangeant sur des lectures amusantes, intéressantes ou utiles
• Parlant de leurs auteurs, producteurs, directeurs ou illustrateurs préférés et des raisons pour lesquelles ils les aiment
• Discutant des phrases ou des mots nouveaux et inhabituels, et en explorant leur sens grâce à des dictionnaires papier ou électroniques
• Proposant de jouer à des jeux qui favorisent l’acquisition de connaissances et le plaisir des mots
• Utilisant les ressources de la collectivité telles que les bibliothèques locales et scolaires

Friesens a toujours fait la promotion des bienfaits de la littératie avec ferveur et a toujours veillé à saisir toutes les occasions de transmettre l’amour des livres et de la lecture à chaque enfant. Conformément à ces valeurs, Friesens a établi un partenariat avec First Book Canada et le Canadian Children’s Book Center afin de mettre sur pied une campagne qui a permis d’offrir 130 000 livres à des enfants dans le besoin. Le Canadian Children’s Book Centre a donné les livres et Friesens a pris en charge le transport et la logistique pour qu’ils parviennent à destination.

L’un des plus beaux cadeaux que nous puissions offrir à nos enfants est la capacité de lire et de développer un amour des mots écrits afin de les aider à accroître leurs connaissances et leur compréhension du monde qui les entoure.

Ainsi, avant de considérer la littératie comme une forme rudimentaire de communication visant à apprendre les bases de la lecture et de l’écriture, essayez d’avoir une vue d’ensemble : une vue qui met en jeu l’échange d’idées à l’échelle mondiale et la possibilité que nous avons d’établir des liens en tant que collectivité dans un monde en constante évolution, et ce, grâce à une éducation et à des découvertes perpétuelles.