À notre sujet | NOTRE HISTOIRE

L’HISTOIRE DE FRIESENS

W. Friesen a dit : « Nous réussirons si nos clients réussissent ». C’est notre devise depuis le début. Nos processus ont changé… Nos employés ont changé… Même notre clientèle a changé. Nos valeurs quant à elles n’ont pas changé. Notre engagement envers le service, la qualité et l’innovation continue de figurer à l’avant-plan alors que notre entreprise évolue et se diversifie.

Notre entreprise a été fondée à Altona en 1907 par D.W. Friesen il y a plus de 110 ans, à peine quelque 30 ans après l’arrivée des premiers colons mennonites au Canada. Il ne travaillait pas dans le secteur de l’impression à ce moment. Son premier commerce était un petit magasin de confiserie. Il a élargi son entreprise en achetant des concessions de postes et de téléphonie, qui étaient privées à cette époque. Il a ensuite intégré une entreprise de papeterie en gros lorsque ses fils se sont joints à lui dans les années 1920. C’est alors que l’entreprise a adopté le nom D.W. Friesen & Sons Ltd.

Ce n’est qu’à partir des années 1930 que les activités d’impression ont démarré, avec le lancement du journal hebdomadaire Altona Echo qui couvrait les événements dans la vallée de la rivière Rouge. Le fait de posséder du matériel d’impression signifiait que l’entreprise pouvait désormais offrir des services d’impression aux entreprises locales. Durant les années 1950, les frères Friesen ont commencé à vendre leurs produits à l’extérieur de la région d’Altona. C’est dans les années 1950 que l’aîné des frères Friesen a commis l’impensable : il s’est rendu à Winnipeg (un trajet d’une heure) pour vendre des services d’imprimerie. Ce n’était pas facile, et on lui a dit qu’il y avait déjà assez d’imprimeurs à Winnipeg. Malgré le succès mitigé, cette initiative a créé les conditions nécessaires à la croissance de l’entreprise à l’extérieur de sa petite collectivité.

Dans les années 1960, l’entreprise prospérait, quoique cette croissance était lente. La presse typographique était le seul équipement utilisé, et ce n’est qu’en 1965 que les frères Friesen ont acheté leur première presse offset. Il s’agissait d’un nouveau processus révolutionnaire d’impression. D.K. Friesen a parlé de la première fois qu’il a vu l’impression offset. C’était à l’occasion d’un souper de l’association de l’imprimerie à Winnipeg qu’ils ont été invités à visiter les installations de Bulman Brothers, une entreprise novatrice en lithographie, afin de voir comment le procédé fonctionnait. Les participants ont tous signé leur nom sur une grande feuille, ensuite ils sont allés souper. Pendant le souper, les signatures ont été gravées sur une pierre lithographique (il n’y avait pas de plaque à cette époque). Lorsqu’ils sont revenus après le dessert, ils ont tous reçu une page imprimée avec leurs signatures… c’était révolutionnaire!

La direction a compris que l’entreprise devait se spécialiser si elle voulait devenir concurrentielle à l’extérieur de sa région. Elle a donc tenté de se spécialiser dans les cartes postales, les revues et les formulaires destinés aux entreprises. Toutes ces tentatives se sont avérées infructueuses, jusqu’au moment où l’entreprise s’est lancée dans les albums de finissants. Ce produit a permis à la société de croître à l’extérieur de la province. Durant les années 1970 et 1980, Friesens a ouvert des bureaux de vente dans l’Ouest canadien, ensuite à Toronto et finalement aux États-Unis. L’impression et la reliure d’albums de finissants ont mené à d’autres livres. L’impression se faisait d’abord en noir et blanc, ensuite en couleur. Aujourd’hui, Friesens a des représentants dans la plupart des villes importantes au Canada et aux États-Unis, et elle continue de travailler avec des écoles et des maisons d’édition. Nous imprimons des livres en couleur et des livres d’art haut de gamme ainsi que des publications commerciales en noir et blanc.

Vendre nos produits à partir d’Altona n’a jamais été facile. Les clients avaient l’habitude d’acheter les impressions à l’échelle locale puis de les envoyer à Altona de l’extérieur de la province, voire même du pays. Pour communiquer avec des clients de Winnipeg dans les années 1960, l’entreprise a loué des lignes téléphoniques spéciales à 1 000 $ par mois, une somme astronomique à l’époque. Pour travailler avec des éditeurs de l’extérieur du Manitoba avant l’époque des services de messagerie, Friesens est devenue la première entreprise du Manitoba à utiliser le service d’Air Canada pour envoyer les épreuves, voire même des commandes complètes de livres, à des écoles et à des éditeurs à Vancouver et à Toronto. Nous avons également lancé notre flotte de camions bleu ciel pour assurer le transport des produits entre Altona et Winnipeg. Un camion quittait l’usine aux deux ou aux trois heures.

D.W. Friesen & Sons Ltd était une entreprise familiale jusqu’au début des années 1980, lorsque les frères l’ont changé en actionnariat des employés. Ils voulaient que l’entreprise appartienne à ceux qui y travaillaient. Cela comprenait la famille, mais aussi des centaines d’autres personnes. La famille Friesen a toujours été d’avis que si les employés possédaient tous une part de la société, ils la considéreraient comme la leur et que leur réussite serait également la leur. Elle avait raison. L’entreprise a prospéré et évolué au-delà des espérances de ses fondateurs.

Aujourd’hui, plusieurs Friesen travaillent pour la société, mais aucun d’entre eux n’est membre de la famille fondatrice. Friesens appartient désormais aux plus de 500 employés qui y travaillent. Ils continuent d’assurer son succès en créant des emplois pour eux-mêmes et pour ceux qui les suivront.

 

 

 

 

 

FRIESENS TIMELINE

2017

L’entreprise célèbre ses 110 ans sur le marché en organisant une fête pour le personnel et la collectivité.


2016

La société imprime le livre Harry Potter and the Cursed Child.


2015

Friesens installe la presse recto verso aux 8 couleurs ROLAND 900 XXL au format 8 de Manroland, permettant l’imposition de 64 pages, recto verso, en une seule opération.

La société achève avec succès une modification du modèle d’actionnariat des employés.


2010

Friesens lance le service FriesenPress pour les auto-éditeurs.

Conception et impression de l’œuvre America Idol Back Story and Season 9 Highlights.

Conception et impression d’albums de finissants utilisés dans la série télévisée Glee.


2009

Friesens fait l’achat de think4DMD, une technologie brevetée révolutionnaire de couverture et de conditionnement de livres en trois dimensions.

Friesens achète l’entreprise Canada Yearbook Services.


2008

Friesens fait construire l’usine de fabrication de livres la plus perfectionnée et écologique en Amérique du Nord, d’une superficie de 12 077 m2 (130 000 pi2).


2004

Friesens fait figure de pionnier en imprimant Harry Potter and the Order of the Phoenix en utilisant uniquement du papier recyclé après consommation, ce qui incite l’auteure J.K. Rowling à demander qu’à l’avenir, tous les livres Harry Potter soient imprimés à l’échelle mondiale sur du papier « sans arbres ».

Friesens est intronisée au Temple de la renommée de l’American National Association of Printing Leadership (NAPL).


2002

La société imprime le livre Harry Potter and the Philosopher’s Stone.


1999

Friesens déménage sa division Impression rapide et conditionnement. Friesens commence à vendre des fournitures liées à l’obtention de diplômes scolaires.


1990

Friensens lance le cours d’arts graphiques au Collège Red River.


1987

Friesens achète des presses multicouleurs.


1978

Impression du premier livre en quadrichromie.


1976

D.W. Friesens & Sons devient Friesens.


1973

Élargissement de l’effectif de ventes d’albums de finissants.


1971

L’entreprise achète ACME Box Company. Agrandissement de l’usine principale d’une superficie de 1 115 m2 (12 000 pi2).


1970

Lancement de la division Presses commerciales.


1965

L’entreprise commence à vendre des albums de finissants au Manitoba et en Saskatchewan.


1960

Lancement du régime de participation des employés ainsi que des bourses d’études postsecondaires pour les enfants d’employés.


1959

Construction d’une nouvelle usine de 1 533 m2 (16 500 pi2). Achat de la première presse offset.


1950

L’entreprise se constitue en société avec le titre D.W. Friesen & Sons Inc.


1946

Élargissement de la division Vente en gros.


1941

Lancement du journal bimensuel Echo.


1936

L’entreprise achète la presse de la ville.


1935

Deuxième presse.


1933

Première presse typographique.


1923

L’entreprise achète la librairie locale.


1907

D.W. Friesens est fondée comme magasin de confiserie, agent téléphonique et maître de poste.