Services | Preparation de vos fichiers

Les services prépresse fonctionnent aussi bien sous Macintosh que sous Windows et prennent en charge les versions récentes des logiciels de publication assistée par ordinateur utilisés par l’industrie. Le PDF constitue notre format de prédilection pour les soumissions de travaux.

Les services prépresse de Friesens emploient un système de gestion de flux de travail appelé Prinergy. Dans ce système, tous les travaux sont traités comme des fichiers PDF d’une page utilisés en tant que fichiers maîtres numériques. Toutes les sorties sont basées sur les pages en format PDF. Prinergy gère tous les aspects du travail, y compris la création de fichiers PDF, la sortie
d’épreuvage (virtuelle et papier) et la sortie finale sur plaques pour impression.

Archivage

Toutes les maquettes originales soumises par le client lui sont rendues une fois que le travail est terminé. Tous les fichiers électroniques utilisés lors de la production du travail sont archivés pendant sept ans. Nous offrons ce service d’archivage gratuitement, mais nous facturons des frais si vous demandez une copie de ces fichiers.

Gestion des couleurs

Nos profils de presse sont mis à la disposition des créateurs de fichiers afin de les aider à gérer leurs fichiers couleur. Une utilisation efficace des profils ICC permet d’obtenir des résultats prévisibles et de garantir que l’impression correspond au fichier. Nous avons également inclus les profils nécessaires pour utiliser des images en niveaux de gris.

Profils de presse de Friesens

  • Pour l’impression en couleur, Friesens utilise GRACoL, le profil standard de l’industrie : GRACoL2006_Coated1v2.icc.
  • Le document peut être téléchargé ici : GRACoL2006_Coated1v2.
  • Pour en savoir plus sur le profil GRACoL, consultez le site Web IDEAlliance.

Profils en niveaux de gris

Les profils de presse de Friesens sont mis à jour lorsqu’une variable change, par exemple, les articles consommables ou l’équipement de production. Étant donné que ces données sont révisées annuellement, il est important que nous puissions communiquer avec vous pour vous signaler qu’un nouveau profil de presse est disponible. Inscrivez-vous pour que nous puissions vous tenir au courant de nos profils actuels. Vous pouvez télécharger nos profils en niveaux de gris à partir de la page d’inscription.

S’inscrire

Couleur et transparence

Définition des couleurs

Voici quelques directives à suivre lors de la définition et de la dénomination des couleurs :

  • La couleur « Registration » ne doit être utilisée que pour les repères de coupe et de pliage. Ne l’utilisez ni pour le texte ni pour les arrière-plans.
  • Voici les valeurs CMJN pour un arrière-plan noir riche : 100 % noir, 40 % cyan, 0 % magenta et 0 % jaune.
  • Assurez-vous de définir correctement les couleurs d’accompagnement et les couleurs de procédé.
  • Les noms des couleurs d’accompagnement doivent être exactement les mêmes dans les applications de mise en page, de dessin et de manipulation d’images. Par exemple, si vous utilisez la couleur « Pantone 186 CV » dans InDesign et la couleur « Pantone 186 CVC » dans Illustrator, cela causera des problèmes. Si les noms ne correspondent pas parfaitement, ils seront considérés comme désignant des couleurs différentes. Veuillez noter que cela concerne également les majuscules et les minuscules.
  • Retirez les couleurs non utilisées des applications de dessin et de mise en page.

Transparence

Les graphistes aiment parfois utiliser la transparence dans les fichiers électroniques qu’ils créent pour l’impression. La transparence offre plus de possibilités et de souplesse pour la conception de pages. Dans certains programmes, il faut aplatir la transparence lors de l’enregistrement du fichier en format PDF. L’aplatissement consiste à fusionner les objets transparents. Lorsqu’un aplatissement est requis, choisissez le paramètre d’aplatissement haute résolution. Lors de l’exportation au format PDF, utilisez également le paramètre d’aplatissement haute résolution. L’aplatissement n’est pas requis pour les fichiers PDF destinés à l’impression chez Friesens. Notre flux de travail permet de traiter les fichiers PDF avec transparence active. Consultez la section Préparation de fichiers PDF du site Web pour en savoir plus.

Lorsqu’on travaille avec la transparence, il est essentiel de définir correctement toutes les couleurs (accompagnement ou CMJN). Lorsque des couleurs CMJN sont définies par erreur en tant que couleurs d’accompagnement, les sections où l’on trouve de la transparence sont remplacées par des boîtes blanches. Si vous avez des questions au sujet de la transparence, veuillez communiquer avec le soutien technique de Friesens.

Polices et illustrations

Polices

La sélection des polices est un aspect important à prendre en considération lors de l’impression d’un livre. Bien que nous ayons accès à l’ensemble des polices Adobe Type 1, vous devez nous fournir toutes vos polices lorsque vous nous soumettez un travail. Comme tous les logiciels, les polices se présentent en différentes versions, lesquelles peuvent contenir des informations de crénage ou d’approche de groupe divergentes. Si la version utilisée pour l’impression des fichiers est différente de celle qui a été utilisée pour les créer, il est possible que le texte soit redistribué. La redistribution du texte peut entraîner des modifications dans les césures ou les sauts de ligne, ou faire en sorte que des lignes de texte soient manquantes.

Nous vous recommandons d’utiliser des polices OpenType ou PostScript Type 1 lors de la création de votre projet de livre. Les polices Open Type sont aussi fiables pour l’impression que les polices PostScript, mais leur avantage est que le même fichier de polices peut être utilisé autant sur Macintosh que sur Windows. Évitez d’utiliser des polices Multiple Master dans votre projet d’impression.

Sélectionnez les polices par leur nom dans l’application de mise en page. Il est préférable de fonctionner ainsi plutôt que d’utiliser les styles gras ou italiques. Dans certains cas, comme sous Windows, certains styles de polices ne sont pas disponibles dans la liste, même lorsque la police est installée. La palette de styles peut alors être utilisée pour l’application des styles gras ou italiques, tant que les polices de caractères gras ou italiques ont été installées. Lorsqu’un style de police n’est pas disponible, celle-ci risque de revenir à sa version initiale lors de l’impression. Dans certains cas, la police Courier pourrait même être utilisée à la place.

Illustrations

Compte tenu de la nature des images vectorielles, les illustrations complexes peuvent nécessiter beaucoup de temps lié au processeur d’image tramée (processeur RIP). Les images vectorielles sont créées à l’aide de programmes tels qu’Illustrator et CorelDRAW.

Gardez les consignes suivantes en tête lorsque vous travaillez sur des illustrations générées par ordinateur :

  • Créez vos illustrations dans leur format final pour faire en sorte que l’épaisseur des traits reste la même. Souvenez-vous que tout redimensionnement des illustrations dans le logiciel de mise en page affectera l’épaisseur des traits.
  • Évitez de mettre de grandes images numérisées à haute résolution parmi vos fichiers d’images. Intégrez plutôt les images numérisées et les illustrations à part dans le programme de mise en page.
  • Supprimez les images de placement utilisées pour positionner les illustrations, même si elles sont sur des couches invisibles, car notre logiciel de contrôle en amont les considérera comme des images à basse résolution.
  • Évitez d’imbriquer des fichiers EPS dans vos programmes de traitement d’images. Copiez et collez les fichiers modifiables à l’aide de la commande appropriée au lieu d’importer des fichiers EPS.
  • N’oubliez pas de conserver une liste de toutes les polices utilisées dans votre illustration. On vous demandera de les fournir. Vous pouvez utiliser la fonctionnalité de conversion en chemins d’accès de votre logiciel pour séparer le texte des illustrations en éliminant les polices utilisées dans les illustrations.
Contrôle en amont

Voici une liste des principaux éléments que nous vérifierons lors du contrôle en amont.

  • Fonds perdus (minimum de 0,125 pouce)
  • Format final incorrect
  • Images en mode point à basse résolution (minimum : 600 pixels par pouce [ppp]; recommandé : 1 000 ppp)
  • Images à basse résolution (minimum : 200 ppp; recommandé : 300 ppp)
  • Changement du nom des images
  • Polices manquantes
  • Images manquantes
  • PDF ou mise en page en doubles pages
  • Pays de fabrication (la mention « Imprimé au Canada » doit figurer sur la page des droits d’auteur)
  • Repères de coupe trop proches (doivent être décalés de 10 pt ou 0,125 pouce)
  • Mauvaise définition des couleurs
  • Éléments en surimpression

Envisagez de nous envoyer un fichier d’essai pour vérification avant d’envoyer les fichiers définitifs.

Nous vérifions tous les fichiers numériques avant de les intégrer à notre flux de travail. Nous pouvons ainsi repérer la plupart des problèmes immédiatement et les résoudre sans délai.

Acrobat Professional comprend un logiciel de contrôle en amont pour la vérification des fichiers PDF. Les préférences pour l’outil de contrôle en amont d’Acrobat sont appelées « Profils de contrôle en amont ». Les Profils de contrôle en amont sont disponibles pour Macintosh et Windows. Téléchargez-les à partir des liens ci-dessous.

Pour charger les paramètres de contrôle en amont dans Acrobat, ouvrez la palette Contrôle en amont. Sélectionnez Options, Importer le profil de contrôle en amont, et chargez le fichier FriesensPDF.kfp.

Préparation de la mise en page

Gardez les directives suivantes à l’esprit lorsque vous créez des fichiers électroniques à imprimer :

  • Définissez le format de votre document électronique (format des pages) pour qu’il corresponde au format final (format massicoté) de votre livre.
  • Assurez-vous d’inclure toutes les pages blanches nécessaires pour compléter votre fichier électronique.
  • Les repères de coupe doivent être décalés de 10 pt pour garantir que les marques seront à l’extérieur de la zone de fond perdu lors de l’impression.
  • Les doubles pages doivent être créées en plaçant les pages simples côte à côte. Ainsi, les images qui doivent déborder sur une autre page à travers les petits fonds peuvent être placées comme une seule image afin d’éviter un mauvais alignement.
  • L’utilisation de pages maîtresses est un excellent moyen d’assurer l’uniformité au sein de votre fichier. Les numéros de pages, les en-têtes et les pieds de page sont certains des éléments que vous devez inclure dans vos pages maîtresses.
  • La marge de texte minimale recommandée est de 0,5 pouce. Une marge de 0,75 pouce au niveau des petits fonds permet de garantir que le texte sera facilement lisible.
  • L’utilisation de feuilles de style vous permettra de gagner du temps et d’assurer l’uniformité du texte dans vos fichiers. Les feuilles de style vous permettent également de transformer un attribut de texte en un style qui s’appliquera dans tout le fichier de mise en page.
  • Conservez toujours une liste de TOUTES les polices utilisées dans TOUS les fichiers. Cette consigne inclut les programmes de mise en page et de dessin comme InDesign et Illustrator.
  • Tout objet situé à moins de 0,25 pouce des repères de coupe doit s’étendre jusqu’à 0,125 pouce au-delà du bord de la page de manière à ce qu’il y ait le fond perdu nécessaire pour le rognage de votre livre. Aucun fond perdu n’est nécessaire dans les petits fonds, sauf pour les livres avec une reliure spirale ou de type Wire-O.
  • Évitez d’utiliser des polices script ou à empattement fin de moins de 12 points en couleur inversée (blanc) sur un fond coloré. Le texte serait difficile à lire dans le document imprimé et pourrait s’empâter lors de l’impression.
  • Évitez de trop redimensionner les images numérisées dans l’application de mise en page. Tout redimensionnement de moins de 50 % ou de plus de 120 % devrait être effectué dans Photoshop. Envisagez de remplacer les images que vous souhaitez agrandir de plus de 120 %, car le redimensionnement altère la résolution effective. (Consultez la section sur la numérisation)

Couvertures et jaquettes

Vous pouvez télécharger des modèles de couvertures souples et rigides ainsi que de jaquettes pour vous aider dans la configuration des composants de la couverture. Utilisez les mesures fournies afin de pouvoir configurer votre document InDesign ou QuarkXPress pour le bon format de couverture. La largeur du dos dépend du nombre de pages, du choix de papier et du type de reliure. Assurez-vous d’avoir les bonnes spécifications pour avoir les bonnes dimensions.

Pages de garde

Les fichiers de pages de garde doivent être présentés sous forme de doubles pages dont la largeur correspond au double du format final du livre. La page de garde à l’avant du livre qui comporte des inscriptions s’appelle « F2-F3 ». Si le verso de la page de garde avant comporte aussi des inscriptions, la double page est appelée « F4-F1 ». Au verso de la page de garde avant, la page F1 et 3/16 pouce de la page F4 sont couverts de colle. La page de garde à l’arrière du livre qui comporte des inscriptions s’appelle « B2-B3 ». Si le recto de la page de garde arrière comporte aussi des inscriptions, la double page est appelée « B4-B1 ». Au recto de la page de garde arrière, la page B4 et 3/16 pouce de la page B1 sont couverts de colle. La bande de colle de 3/16 pouce sert à attacher les pages intérieures à la couverture.

 


Utilisez les préfixes suivants pour nommer les fichiers de pages de garde :

  • F4–F1 – verso de la page de garde avant
  • F2–F3 – page de garde avant
  • B4–B1 – recto de la page de garde arrière
  • B2–B3 – page de garde arrière

 

Configuration multilingue

Le fait de créer des fichiers multilingues permet de réutiliser les plaques cyan, magenta et jaune en changeant uniquement la plaque noire pour chaque édition d’un livre publié en plusieurs langues. Le nombre total de plaques utilisées est donc réduit, ce qui fait baisser les coûts d’impression.

Lors de la préparation des fichiers pour l’impression sur presse, nous faisons une sortie sur plaque pour chacune des couleurs à imprimer. Pour les livres en couleur, cela signifie que quatre plaques (cyan, magenta, jaune et noir) doivent être imprimées.

Tous les programmes modernes de publication assistée par ordinateur offrent une manière pratique de créer un fichier multilingue à l’aide de couches. Il s’agit d’un moyen efficace de conserver les éléments identiques d’une langue à l’autre. Les couches sont très pratiques pour passer d’une langue à l’autre lors de la conception de la mise en page. Avec cette technique, les changements entre les langues doivent se limiter à la plaque noire. Des changements peuvent être apportés à d’autres éléments qu’au texte, pourvu qu’ils se limitent à l’utilisation de la couleur noire. Vérifiez les images qui contiennent du texte. Par exemple, des signes, des notes, des livres et d’autres produits
de consommation.

Préparation des fichiers PDF

Dans la plupart des cas, nous préférons recevoir des fichiers PDF. Nous avons rédigé plusieurs guides pour vous aider à préparer des fichiers PDF prêts pour l’impression. Chacun de ces guides comprend des instructions de configuration pour Acrobat Distiller, de même que des instructions spécifiques pour les différentes applications de mise en page, comme InDesign et QuarkXPress. Ces instructions sont disponibles pour Macintosh ou Windows. Veuillez télécharger le bon guide ci-dessous.

Application
InDesign CC
InDesign CS6
InDesign CS5
InDesign CS4
InDesign CS3
QuarkXPress 10
QuarkXPress 9
QuarkXPress 8
Word
Autre
Tirage d'épreuves

Le tirage d’épreuves permet de déterminer à l’avance de quoi aura l’air le livre imprimé. Des épreuves sont tirées pour la plupart des séparations de couleurs afin de déterminer la justesse des corrections, pour voir si des corrections supplémentaires sont nécessaires ou s’il y a des erreurs majeures qui exigent une refonte complète. Nous offrons deux catégories d’épreuves : les épreuves de contrôle et les épreuves contractuelles.

Les épreuves de contrôle peuvent être générées en noir et blanc ou en couleur. Ce type d’épreuves permet de voir le contenu des pages, leur séquence, les repères de coupe et les principales couleurs. Les épreuves de contrôle ne doivent pas servir à déterminer si les images nécessitent une correction des couleurs.

Les épreuves contractuelles sont générées en couleur. Pour celles-ci, nous utilisons notre système d’épreuvage jet d’encre Epson, qui permet d’offrir des épreuves avec gestion de la couleur. Ce système d’épreuvage constant et un suivi rigoureux permettent de garantir que les couleurs qui s’affichent sur les épreuves contractuelles sont représentatives de l’apparence du produit lorsqu’il sera imprimé. Des épreuves contractuelles couleur sont offertes pour les projets sur papier couché et non couché.

Nous offrons des épreuves dans les deux catégories ci-dessus selon vos besoins.

Numérisation

Les options suivantes se présentent à vous lorsque vous imprimez un document avec Friesens :

  • Friesens numérise toutes vos images et vous fournit des images à haute résolution que vous placez ensuite dans votre document ou que vous modifiez au besoin.
  • Vous numérisez et placez des images de placement à basse résolution dans votre document, et Friesens s’occupe de numériser et de placer toutes les images à haute résolution.
  • Vous acquérez vos propres images à haute résolution et vous les modifiez, vous les manipulez et vous les retouchez vous-même avant de les placer dans votre mise en page.

Si vous travaillez avec vos propres images à haute résolution, vous devez être prêt à en assumer l’entière responsabilité. Autrement dit, vous êtes responsable de l’étalonnage des couleurs, des réglages du contraste et de la plage tonale, de la compensation de l’élargissement du point de la sortie finale sur presse, de la résolution et de la clarté de la numérisation, du dimensionnement et du rognage.

Si vous travaillez avec des images fournies par Friesens, conservez le profil ICC intégré dans l’image. Un changement du profil ICC modifiera la couleur. Toutes les images fournies doivent inclure le profil ICC intégré.

Même si vous vous sentez à l’aise dans ces domaines, nous vous recommandons de nous envoyer au moins quelques échantillons pour épreuvage de manière à ce que vous puissiez en faire une critique éclairée.
Sachez que le redimensionnement d’une image dans un programme de mise en page aura un effet sur sa résolution effective. Une image numérisée à 300 ppp et placée à 200 % aura une résolution effective de 150 ppp (la résolution effective correspond à la résolution numérisée divisée par le pourcentage de redimensionnement). Lorsque nous vérifions vos fichiers en amont, nous vérifions la résolution effective, et non pas la résolution à laquelle l’image a été numérisée.

  • Images couleur et en niveaux de gris
  • 200 ppp minimum
  • 300 ppp recommandé
  • Images en mode point
  • 600 ppp minimum
  • 1 000 ppp recommandé
  • Images de placement
  • 72 ppp pour toute trame lignée

Afin de réduire la taille des fichiers, évitez de numériser plusieurs images ensemble et de les rogner dans le programme de mise en page. Faites le rognage et la mise à l’échelle des images lors de la numérisation, ou encore dans Photoshop. Assurez-vous que les images sont bien droites sur le scanneur.

Sauvegardez toutes les images numérisées en CMJN ou en RVB avec un profil ICC intégré. Sachez que l’apparence des images à l’écran pourrait ne pas correspondre exactement au résultat imprimé. Nous vous recommandons d’utiliser notre profil de presse ICC pour convertir les images en CMJN. Pour en savoir plus sur l’utilisation des profils, consultez la section Gestion des couleurs.

Il faut veiller au réglage adéquat des hautes lumières et des ombres pour les images en niveaux de gris. De manière générale, nous recommandons des valeurs respectives de 2 % et de 97 % pour les hautes lumières et les ombres dans les images qui seront imprimées sur la presse à feuilles. Pour les images qui seront imprimées sur la presse rotative, nous recommandons des valeurs respectives de 3 % et de 97 %. Pour le réglage des tons moyens, l’utilisation de nos profils de presse ICC aidera à atteindre des résultats optimaux. Pour en savoir plus sur l’utilisation des profils, consultez la section Gestion des couleurs.

Débord

trappedLe débord est le processus qui consiste à élargir légèrement le bord de l’un des objets lorsque deux objets de couleur se chevauchent. On crée ainsi entre les deux objets une petite zone de légère surimpression. Cet effet invisible offre la tolérance nécessaire pour compenser les petits problèmes de repérage qui surviennent sur la presse en raison d’un allongement du papier ou d’un allongement en éventail.

 

Surimpression

OverprintLa surimpression résulte d’une double impression ou du fait d’imprimer sur une zone qui a déjà été imprimée. Des couleurs ou objets multiples peuvent être en surimpression.

 

Masquage

Knockout

Le masquage est l’effet « inverse » de la surimpression. Lorsqu’il y a masquage, les objets qui se chevauchent ne s’impriment pas l’un par-dessus l’autre. Il n’y a donc pas d’élément apparent directement sous l’objet à l’avant-plan. Le terme vient du fait que l’élément à l’avant-plan masque la zone d’impression de l’élément qui se trouve à l’arrière-plan. On applique normalement le débord dans un tel cas.

 

Chez Friesens, nous appliquons le débord à tous les fichiers qui nous sont fournis pour impression, y compris les fichiers PDF et les fichiers d’applications. Tous les paramètres de débord des applications sont ignorés. Si vous avez des exigences particulières en matière de débord, de surimpression ou de masquage, veuillez communiquer avec votre représentant du service à la clientèle afin de prendre les dispositions nécessaires.